La dégradation du travail au XXIe siècle ?

30 mai 24

Lectures contemporaines de Harry Braverman

Le colloque aura lieu le 30 mai en Espace One.

Programme de la journée :

9h-9h30 : Accueil

9h30-10h15 : Introduction

10h30-12h : Session 1 : Qualifications, déqualifications, polarisation des emplois

  • Rodolfo Martinic Lenta (EHESS, Centre Georg Simmel/NUMAAP), « Mobiliser les qualités professionnelles des salariés dans la fast fashion. Une analyse contre et avec l’approche bravermanienne »
  • Mathilde Henky (Université Paris Dauphine - PSL, IRISSO) « Déqualification du travail, déclassement dans le travail : les effets de la dématérialisation sur les conseillères à l’emploi et les travailleuses sociales » 

13h-15h : Session 2 : Savoirs tacites et recomposition des univers professionnels

  • Denys Gorbach (Sciences Po, CEE), « Je suis là pour l’argent : usine nouvelle post-soviétique, fabrique de subjectivité néolibérale »
  • Lucas Tranchant (Université Paris 8, CRESPPA), « Quand les marchandises déplacent les ouvriers. L’entrepôt, un espace traversé par des conflits de mobilité »​​​​
  • Mathieu Hocquelet, (Céreq), « Entre crise du volet commercial du fordisme et écologisation. Démembrement et remembrement des travailleurs du commerce de détail au XXIe siècle »

15h15-16h45 : Session 3 : Résistances au changement technologique au travail

  • Frédéric Deshusses (Archives contestataires de Carouge), « La technique est bien un moyen, pour le patronat, d’organiser la production ». Interprétations du changement technique et opposition syndicale chez les typographes suisses
  • Antonin Cheron (Université de Bordeaux, CED), « Expropriation algorithmique des savoir-faire : tentative de concentration des connaissances et organisation du travail dans la filière nucléaire »

16h45-17h : Conclusion de la journée

Pour s'inscrire